1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Ki Tavo – La joie

Ki Tavo – La joie

Rav ShaouL David Botshko

 

Nous lisons dans cette paracha les malédictions qui risquent de frapper Israël si – à Dieu ne plaise – il n’écoutait pas la voix de Dieu. Elle s’achève sur une explication supplémentaire du motif de la colère divine :
« Au lieu que tu aies servi Hachem ton Dieu dans la joie et de bon cœur dans l’abondance généralisée… »
Le sens immédiat du verset souligne l’ingratitude des Enfants d’Israël : tu ne M’as pas servi alors que tu étais dans la joie et le bonheur parce que Dieu t’avait gratifié de tous Ses bienfaits – tu seras donc asservi à tes ennemis, assoiffé, dans le dénuement et privé de tout.
Mais une autre voix peut se faire entendre du dedans de ce verset : le reproche de n’avoir pas servi dans la joie. Vous L’avez servi, certes, mais froidement, sans l’empressement de l’amour. Cela ne justifie sans doute pas de lourdes peines, car malgré tout ce qui devait être fait a été fait. Mais cela peut expliquer le cheminement qui a progressivement conduit Israël à se détacher de Lui. La première étape, c’est le manque d’enthousiasme dans le service de Dieu, l’absence de joie. Il nous dit : J’ai déversé sur vous abondance de bienfaits afin que vous puissiez vivre une vie de Thora dans l’aisance, afin que la plénitude d’une intense vie spirituelle associée à une vie matérielle heureuse vous procure le bonheur. Mais vous, vous avez brisé cette unité et avez assumé le service divin comme un joug pesant et c’est ainsi que vous en êtes arrivés à cette situation de malheur.
Notre génération est à nouveau – Dieu merci – une génération bénéficiant d’une extraordinaire abondance. Nous devons garder en mémoire la leçon de ce verset, ne pas oublier l’origine de tous ces bienfaits afin que tout ce dont nous pouvons jouir nous rapproche de Lui, nous conduise à servir dans la joie Celui à qui nous devons tout ce bien.

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast