1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Terouma – Racine et séparation

Terouma – Racine et séparation

Rav Shaoul David Botshko
« Et tu placeras la table au devant de la tenture et le chandelier face à la table sur le côté du sanctuaire au sud et la table sur le côté nord. » (Chémoth xxvi, 35)
La table et le chandelier sont disposés dans l’enceinte du sanctuaire appelé « le Saint » tandis que l’Arche où reposent les Tables de l’Alliance se trouve dans le Saint des saints. La Thora souligne qu’une tenture fait séparation entre le Saint et le Saint des saints :
« Et la tenture séparera pour vous le Saint du Saint des saints. » (Ibid., 33)
L’emplacement des objets du Sanctuaire comporte un enseignement pour chacun d'entre nous :
Des pains reposent sur la table. C’est la dimension de la vie économique des hommes. Sur le chandelier brillent des flammes. C’est la dimension de la vie spirituelle. L’économique ne peut entièrement satisfaire l’homme qui est à la fois corps et esprit. De même qu’il lui faut manger, et que réponse appropriée doit être donnée à tous les besoins physiques, de même réponse doit être donnée aux diverses aspirations spirituelles, les arts et la musique, la culture et les sciences et la vie sociale et, centralement, la vie dite « religieuse » faite d’étude et de prière. Le verset commence par placer la table, car sans elle point de vie. Le chandelier face à la table pour donner un sens spirituel à la vie économique. Elle illumine la vie – au sud, lieu de lumière où brille le soleil. Le verset poursuit alors pour dire que la table sera placée au nord, lieu de froidure qui reçoit sens et que vivifie le fait d’être face au chandelier.
Et la Thora, où est-elle ? Elle se trouve dans le Saint des saints, qui est la racine de tout. La Thora nous apprend à vivre la vie économique à l’aune de principes éternels, et la vie spirituelle n’est pas laissée au gré individuel et elle aussi est réglée par la Thora. Mais voilà, il y a un écran, un voile, une séparation, entre le Saint (car toute vie réglée par la loi de la Thora est sainte, tant la vie matérielle que spirituelle) et le Saint des saints. Le Saint est en dehors de la tenture. La Thora accompagne notre vie, mais l’homme vit sa vie, mange, boit, court, jouit, pense, crée et agit, s’isole et prie. L’homme a sa vie. Elle doit être sanctifiée par la Thora qui en est la racine gérée par la halakha qui repose dans l’Arche. Mais la vie de l’homme reste autonome. La tenture séparera pour vous entre le Saint et le Saint des saints. Pour vous, c’est-à-dire pour votre bien, afin que vous puissiez vivre votre vie, à la lumière de la Thora mais librement et sans contrainte.

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast