1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Massé – Eretz Israël : Commandement et Promesse

Massé – Eretz Israël : Commandement et Promesse

Rav Shaoul David Botschko

Après les péripéties qui ont marqué les quarante ans de la traversée du désert par les enfants d'Israël, ceux-ci arrivent finalement aux portes d'Erets Israël, et D-ieu leur dit : « Vous chasserez les habitants du pays et vous vous y installez, car c'est à vous que j'ai donné le pays, afin que vous en preniez possession[1] ».

Le Ramban nous explique que ce verset est à la source de l'obligation d'habiter en Israël : « Selon mon avis, il s'agit d'un commandement positif. D-ieu nous ordonne de nous installer dans le pays et d'en prendre possession, car c'est Lui qui nous l'a donné et il n'est pas permis de mépriser l'héritage de D-ieu et de s'installer dans une autre région. »

D'après Rachi, il ne s'agit pas d'une obligation, mais d'une promesse : si, à leur arrivée en Erets Israël, le peuple juif respecte l'ordre de D-ieu d'en chasser les habitants idolâtres, alors D-ieu promet que le peuple pourra s'installer définitivement dans le pays. Ainsi, pour Rachi, il n'y a pas à proprement parler d'obligation d'habiter en Israël.

Et pourtant, habiter en Israël est un fondement du judaïsme, cela a été le premier devoir d'Abraham; Isaac n'a pas eu le droit de quitter le pays pour se chercher une épouse. Et, plus tard, dans le désert, la plus grave des fautes sera le refus des enfants d'Israël de monter dans leur pays, refus sanctionné par la mort de toute cette génération. Comment comprendre une réaction aussi violente de D-ieu, alors qu'il ne s'agit au fond que d'une promesse, d'un cadeau, et non d'une obligation ?
Et, surtout, comment comprendre qu'il y ait une obligation de chasser les habitants du pays, mais non de s'y installer ensuite ?
Et Rachi lui-même nous enseigne que la Thora a été donnée pour être appliquée en Erets Israël; en dehors du Pays, D-ieu a ordonné de la respecter pour qu'elle ne soit point oubliée.

Pour répondre à ces questions, il faut réaliser ce que signifie une promesse de D-ieu : « D-ieu n'est pas un homme pour mentir, il n'est pas un fils d'Adam pour changer d'avis[2] » Une promesse de D-ieu se réalise certainement; aussi, lorsque D-ieu dit à Moïse de sortir les enfants d'Israël d'Egypte, Il rappelle la promesse qu'Il a faite aux patriarches : « Et je vous amènerai vers le pays de J'ai juré de donner à vos ancêtres, Abraham, Isaac et Jacob ». Aussi, quelles que soient les difficultés de l'entreprise ou le niveau spirituel du peuple juif, celui-ci sera délivré.

Ezéchiel, lui, développe cette idée en exprimant clairement que D-ieu ramènera le peuple juif sur sa Terre pour que la renommée de D-ieu ne soit pas profanée par des hommes qui diraient que D-ieu n'a pas tenu Sa promesse : « D-ieu m'a adressé la parole : Fils de l'homme, le peuple d'Israël était installé sur sa Terre. Ils l'ont rendue impure par leur comportement et leurs actions... Et j'ai versé ma colère contre eux... Je les ai alors dispersés parmi les peuples... Ils ont ainsi profané Mon Saint Nom car les peuples ont dit : « Peut-il s'agir du peuple de D-ieu et qu'il soit sorti de Son Pays ? » Et J'ai eu pitié de Mon Saint Nom que la maison d'Israël a profané parmi les nations dans lesquelles il s'est rendu.
C'est pourquoi, Ezéchiel, dis aux enfants d'Israël : « Ainsi, dit D-ieu, ce n'est pas pour vous que je vous sauve, Maison d'Israël, c'est pour la gloire de Mon Saint Nom que vous avez profané parmi les nations[3] ». »

« Tout est dans la main de D-ieu, sauf la crainte de D-ieu » (Talmud). L'homme a le libre arbitre de respecter ou de ne pas respecter les commandements divins; D-ieu Lui-même ne forcera pas un homme à respecter le Chabbath ou à manger Cachère.
Habiter en Israël n'est pas une Mitsva; lorsque D-ieu le désire, l'homme ne peut se soustraire à sa Volonté.
D-ieu nous a donné comme commandement de chasser les habitants du Pays, c'est-à-dire de préparer la Mitsva ou la promesse de vivre en Erets Israël; Mais Erets Israël elle-même est au-dessus des commandements. Elle ne dépend pas de la seule volonté humaine. C'est pourquoi la faute des explorateurs est si grave : ils n'ont pas seulement désobéi à un commandement de D-ieu, ils se sont opposés à Son dessein.

Si nous examinons l'histoire moderne du peuple juif, nous pouvons constater que celle-ci s'est faite avec la volonté de certains hommes qui ont choisi, comme le Ramban l'avait enseigné, de s'installer en Israël.
Mais elle s'est aussi faite par des événements historiques comme les persécutions qui ont amené les Juifs à devoir retourner dans leur Pays, même si cela n'avait pas été leur désir profond. De même, le jeune Etat a été contraint par ses voisins à élargir ses frontières conformément aux promesses de D-ieu aux patriarches.

 

________________________________________
[1] Deutéronome, 33, 53
[2] Nombres 23, 19.
[3] Ezéchiel, 36, 16 et suiv.

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast