1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Chemoth – L’enfant grandit…

Chemoth – L’enfant grandit…

Shaoul David Botschko

« L’enfant grandit et elle l’amena à la fille de Pharaon et il lui fut comme un fils ; elle appela son nom Moïse et elle dit ; parce que de l’eau je l’ai tiré. » (Chemoth ii, 10)

La mère de Moïse lui a bien évidemment donné un nom lorsqu’il est né – et ce nom, nous ne le connaissons pas. Le nom de Moïse lui a été donné par la fille de Pharaon qui l’a « sauvé des eaux » et c’est ce nom qui lui est resté pour l’histoire : « sauvé des eaux. » Qu’est-ce donc que cela signifie vraiment ? Plusieurs réponses se présentent à nous ; nous en explorerons trois :

  • Il a obtenu de vivre parce qu’il a été sauvé. Il a été tiré des eaux qui l’avaient aussi protégé tout en le mettant en danger. Cela met en évidence sa nature profonde : il est aussi celui qui sera capable de sauver autrui et il sera choisi pour mener à bien cette mission. Faire qu’Israël sorte d’Égypte qui protégea les Enfants d’Israël et les mis en grand danger.
  • « Il n’y a d’eau que la Thora » disent les Sages. L’eau est indispensable à la vie physique sur la terre de même que la Thora est nécessaire à la vie spirituelle des créatures. Moïse baigne tout entier dans la Thora et en sort pour la donner à tous et vivifier ainsi tout Israël et le monde tout entier.
  • L’eau donne la vie ; elle est pour le monde grâce, bonté et générosité. « le monde se construit sur la grâce » (Psaumes lxxxix, 3). Mais dans l’eau, il est aussi possible de se noyer. Trop de grâce gratuite peut détruire le monde. La pitié à l’égard des gens mauvais leur permet de régner sur le monde. Moïse a été sauvé des eaux et David interroge (Psaumes xciv, 16): « qui se dressera pour moi contre ceux qui font le mal ? » Les Sages répondent (Sota 13b) : « Moïse ! » Moïse a été sauvé des eaux pour associer la vertu de justice à celle de la grâce afin de sauver ainsi le monde.

 

Font Resize
Contrast