1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Chemot – Une lumière dans la nuit

Chemot – Une lumière dans la nuit

Rav Shaoul David Botschko

 

"La femme devint enceinte. Elle donna naissance à un fils. Elle vit qu'il était "bon""[1].
Yoh'eved, mère de Moshé, était douée de vision prophétique. Elle comprit qu'elle avait mis au monde bien plus qu'un fils. Elle vit de suite qu'il était "bon".
Nos sages ont diversement interprété ce mot "Tov", bon :
Rabbi Méir dit : Tov était le nom de Moshé que lui donna sa mère.
Rabbi Néh'emia dit : Elle vit qu'il était apte à la prophétie.
"Ah'erim" disent, qu'à sa naissance, il était déjà circoncis.
Les sages disent, qu'à sa naissance, la maison s'emplit de lumière.
IL S'APPELAIT "BON"
Le nom d'un enfant, c'est l'essence de son être, enseignent nos sages. Si la mère de Moshé le nomma "Bon", c'est qu'elle avait compris que les qualités de compassion et de pitié étaient le trait dominant du caractère de celui qui sauvera Israël.
D'ailleurs, dès qu'il grandira, il prendra la défense de ses frères opprimés nh'ésitant pas à tuer un égyptien qui frappait un des siens. Lorsqu'il voit des bergères brutalisées par des brigands, il prend courageusement fait et cause pour elles et met en fuite les assaillants.
Aussi, c'est grâce à son amour pour son peuple qu'il sera choisi. C'est d'ailleurs la signification profonde du verset : "D-ieu vit qu'il s'était écarté pour voir, D-ieu alors l'appela". On comprend habituellement ce verset ainsi : "D-ieu appela Moshé lorsqu'Il vit qu'il s'était écarté de son chemin pour contempler le buisson ardent". Mais le Midrash explique autrement :
"D-ieu vit qu'il s'était éloigné de la voie royale pour participer aux difficultés de son peuple, alors D-ieu décida de le choisir pour sauver Israël".
C'est donc cette qualité de Bonté qui caractérise Moshé explique Rabbi Méir.
LE PLUS GRAND DES PROPHETES
Moshé se distingue de tous les autres hommes car il a eu une perception de D-ieu que personne n'a égalé et n'égalera jamais. Cette "proximité" de D-ieu, Moshé la mettra à profit pour intervenir auprès du Tout-Puissant et implorer son pardon lorsque les enfants d'Israël fauteront.
Et chaque fois que Moshé interviendra pour son peuple, il lui sera répondu favorablement.
C'est ainsi que cet être que l'on appelle "Bon" donne son sens plein à la prophétie : parler à
D-ieu pour le peuple de D-ieu.
Il ne s'est pas levé d'autres prophètes comme Moïse en Israël qui a "connu" D-ieu "face à face".
C'est ce haut niveau de prophétie que sa mère perçut déjà à sa naissance, enseigne Rabbi Néh'emia.
LA PERFECTION DU CORPS
Lorsque Moïse atteint l'âge de 120 ans, que sa dernière heure était arrivée, D-ieu appela l'âme de Moshé. Non, répondit-elle je suis mieux dans le corps de Moshé que parmi les anges[2].
Même les anges se sont laissés séduire par les filles de lh'omme, poursuit-elle, mais Moshé qui n'est qu'un homme a atteint une pureté telle que je préfère rester auprès de lui.
C'est cette perfection, cette sainteté, cette élévation exceptionnelle de lh'omme, de son corps et de ses instincts qui font de Moshé un homme hors du commun, nous enseignent "Ah'érim".
C'est ainsi, qu'à sa naissance, Moshé était déjà circoncis, symbole de la domination du corps et de ses instincts par l'esprit.
Ah'érim ont compris que les qualités de générosité et de prophétie qui seront celles de Moshé étaient la conséquence de sa pureté.
MOCHE RABENOU
Le premier jour de la création, D-ieu créa la lumière. Il dit que la lumière était "Tov", bonne. Cette lumière, dit Rachi, ce sont les valeurs spirituelles de la Thora; D-ieu savait que le monde se pervertira cacha cette lumière[3].
C'est Moshé qui avait réuni en lui les qualités d'amour du prochain, de rapprochement à D-ieu et de sanctification de son corps qui permit que cette lumière soit à nouveau l'apanage du monde.
Moshé, c'est avant tout, lh'omme qui dévoile la Thora au monde, enseignent ainsi les sages.
Par Moshé, le monde franchit une nouvelle et décisive étape; lh'omme connaîtra les voies de
D-ieu, les actions qu'il faut accomplir et le chemin qu'il faut suivre.
Moshé est, certes, un être généreux, un grand prophète et un juste, mais il est surtout notre Maître, celui grâce à qui toute vie peut avoir un sens.
Aussi, c'est bien une lumière qui éclaira la maison de Yoh'eved lorsque Moshé naquit.
________________________________________
[1] Exode 2, 2
[2] Midrash Rabba Devarim 11, 9
[3] Rachi Genèse 1, 4

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast