1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Beha’alotèkha – D’Abraham à Jéthro

Beha’alotèkha – D’Abraham à Jéthro

Rav Shaoul David Botshko
Moïse notre Maître invite Jéthro à accompagner le peuple d’Israël dans sa marche vers la terre d’Israël. Mais sa réponse est catégorique et sans ambiguïté (Nombres x, .30) :
« Il lui dit : Je n’irai pas, car c’est vers mon pays et ma patrie que je vais aller. »
Ni les supplications de Moïse : « Je t’en prie ne nous abandonne pas. Tu seras pour nous un guide… » ni ses promesses : « si tu viens avec nous, tout le bien que Hachem nous fera, nous le partagerons avec toi » ne parviennent pas à faire fléchir Jéthro : « Non, je n’irai pas !!! »
Jéthro est bien loin d’Abraham. Lorsqu’Abraham entend Dieu lui dire (Genèse xii, 1) : « Vas t’en de ton pays, de ta patrie et de la maison de ton père », il n’hésite pas un seul instant.
Ce « non, je n’irai pas!!! » nous enseigne pourquoi, bien que Jéthro ait rejoint Israël dans le désert, qu’il ait entamé ce dur processus de conversion et qu’il ait même eu le mérite qu’une paracha de la Thora soit appelée de son nom, il n’a jamais été considéré comme membre du peuple d’Israël au même titre que d’autres convertis célèbres. Parce que – ce verset le dévoile – son engagement n’était pas total : il n’était pas prêt à partager la destinée du peuple d’Israël et à refaire, avec lui, sa vie en terre d’Israël.

 

 

Laisser un commentaire