1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Vayigach – L’esprit de Jacob revient à la vie

Vayigach – L’esprit de Jacob revient à la vie

Rav Shaoul David Botshko

 

« Et ils lui dirent toutes les choses que Joseph leur avait dites et il vit les chariots que Joseph avait envoyé pour le transporter et l’esprit de Jacob leur père revint à la vie. » (Genèse xlv, 27)
Nous sommes témoins, dans ce verset, de l’instant où la vie de Jacob cesse d’être misérable et retrouve le bonheur : « l’esprit de Jacob leur père revint à la vie. »
C’est – il faut le remarquer – la vue des chariots qui a convaincu Jacob. Pourquoi ? Les commentateurs du sens littéral expliquent que Jacob n’a pas cru ses fils. C’est le sort du menteur de n’être pas cru lorsqu’il dit la vérité. Mais lorsqu’il a vu les chariots, cortège royal, il a compris qu’ils avaient dit la vérité et alors « l’esprit de Jacob revint à la vie » !
Les maîtres du Midrach expliquent que les chariots (‘agaloth) ont rappelé à Jacob le passage qu’il étudiait avec Joseph avant leur séparation : la génisse (‘egla) à la nuque brisée. Les chariots étaient porteurs de signe : Joseph n’avait pas oublié la Thora de son père. Il lui était toujours attaché. C’est ce lien du père avec le fils qui a ranimé l’esprit de Jacob. « l’esprit de Jacob leur père revint à la vie. »
On peut encore expliquer que les chariots représentent voyage et progrès. Lorsque Joseph a disparu, tout semblait s’être arrêté. Yéhouda lui aussi est déchu de son rang. La famille se disloque, les rêves sont enfouis et la Chékhina, la Présence divine, semble avoir quitté Jacob. Il demeure désolé et porte le deuil de son fils ; il n’agit plus. Les chariots arrivent et la vie refleurit ! la famille va se réunifier, et même la descente en Égypte fera progressa la réalisation du projet visionnaire. Jacob est pris d’enthousiasme : « l’esprit de Jacob leur père est revenu à la vie ! »
Nos sages de mémoire bénie ont enseigné que la Chékhina ne réside pas là où règne la tristesse mais seulement là où règne la joie. La joie de Jacob est revenue, et quelle joie ! La famille à nouveau unie, Joseph est vivant ! La Présence divine ne peut résider que là où s’épanouissent l’amour, la paix et la fraternité ; alors « l’esprit de Jacob leur père est revenu à la vie ».

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast