1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Vayechev – La lumière cachée dans le Mal

Vayechev – La lumière cachée dans le Mal

Rav Shaoul David Botshko
Les frères de Joseph projettent de le tuer. Réouven le sauve par ruse.
« Réouven leur dit : ne versez pas de sang. Jetez-le dans cette fosse, dans le désert, mais ne portez pas la main sur lui, afin de le sauver de leur main et de le ramener à son père. » (Genèse xxxvii, 22)
Réouven dit à ses frères : ne le tuons pas de nos propres mains ; jetons-le dans la fosse et il y mourra de lui-même. Mais son intention était bonne, ainsi que la Thora en témoigne : « afin de le sauver de leur main. » Il envisageait de revenir plus tard pour le délivrer et le ramener à son père. Mais ses frères n’en savaient rien ; pour eux il s’agissait de changer seulement de méthode : exécution passive au lieu d’exécution active…
Réouven parti, Yéhouda a une nouvelle idée :
« Vendons-le aux Ismaélites et ne portons pas la main sur lui, car il est notre frère et notre chair. Et ses frères l’écoutèrent. »
Prenons garde au fait que la Thora ne nous dit pas que les frères avaient accepté la proposition de Réouven. Elle dit seulement qu’ils avaient agi conformément à cette proposition. Ils ont dépouillé Joseph de sa tunique, ils l’ont jeté dans la fosse pleine de serpents et de scorpions. Mais à la proposition de Yéhouda, la Thora nous dit explicitement qu’ils y acquiescent et pas seulement qu’ils agissent en conséquence. Ils ont entendu la voix intérieure de Yéhouda affirmant qu’il ne faut pas le tuer, ni directement, ni indirectement. La voix intérieure, comme une étincelle de conscience, la voix divine reposant en cet homme, voilà ce qu’ils ont entendu. Et c’est pourquoi ils se sont abstenus de tuer Joseph.
Tout homme possède une conscience. Réouven voulait sauver Joseph et Yéhouda a réussi à faire en sorte que ses frères entendent la voix – l’impératif – de la conscience.
Malheureusement, le repentir de Yéhouda ne fut que partiel. La vente d’un frère est une faute terrible. Mais en fin de compte, grâce à la proposition de Yéhouda, la famille d’Israël est restée au complet et après de nombreux aléas son unité se dévoilera à nouveau.
Dans tout le mal manifeste, une étincelle de lumière était présente. Yéhouda l’a découverte et dévoilée, tant chez lui-même que chez ses frères.

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast