1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Tetzave – La finalité de la menora

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Tetzave – La finalité de la menora

La mitzva de la semaine

Par le Rav Shaoul David Botschko

Directeur de la Yeshiva Ekhal Elyahou (Ko‘hav Yaacov)

Traduit de l’hébreu par Elyakim P. Simsovic

Parachat Tetzavé

La finalité de la menora

La paracha s’ouvre sur la mitzva de l’allumage des lumières dans le sanctuaire (Chemot xxvii, 20-21) :

« Et toi, tu instruiras les Enfants d’Israël et ils te prendront de l’huile d’olive pure de première pression pour le luminaire pour élever une lampe toujours. Dans la Tente du Rendez-vous en dehors de la tenture devant le Témoignage Aharon et ses fils la disposeront du soir au matin devant Hachem loi permanente pour leurs générations de la part des Enfants d’Israël. »

La mitzva de l’allumage s’adresse aux Cohanim, seuls autorisés à entrer dans cette partie du sanctuaire où se trouve, avec le chandelier d’or, ma table des Pains de proposition et l’autel des parfums. C’est pourquoi la Thora dit : « Aharon et ses fils la disposeront… »

Pourtant, la Thora souligne que tout Israël est concerné par cette mitzva : « tu instruiras les Enfants d’Israël… » au début de la paracha et « loi permanente pour toutes leurs générations de la part des Enfants d’Israël » en conclusion. Certes, leur contribution semble minime et presque insignifiante : fournir l’huile.

C’est que, leur demandant d’apporter l’huile, la Thora demande aux Enfants d’Israël d’être un réceptacle digne de recevoir la lumière qui rayonne depuis la menora. La menora n’a pas pour objet d’éclairer le Temple ; elle éclaire le monde au dehors, comme un phare élevé pour éclairer au loin. La Thora – le Témoignage – se trouve dans le Saint des saints, là où seul le Cohen Gadol a le droit de pénétrer le jour de Kippour. Le secret l’emporte sur le révélé. La Thora comporte des niveaux sublimes et tous les hommes ne sont pas à même de les saisir. L’Arche est à l’intérieur du Saint des saints, mais la menora est au dehors : « en dehors de la tenture devant le Témoignage… » La menora doit rendre la Thora disponible au peuple par la lumière allumée grâce à l’effort d’Israël, lumière dont on pourra jouir. Mais cela, il faut le vouloir. Vouloir recevoir la lumière de la Thora. Israël exprime cette volonté en apportant l’huile destinée au luminaire. Sans sa contribution, point de lumière.

Celui qui se fait réceptacle pour accueillir la lumière de la Thora devient lui-même une lampe qui la fait luire : « pour leurs générations de la part des Enfants d’Israël. » Qui ouvre son cœur pour recevoir la lumière de la Thora au niveau dont il est capable devient une lampe qui brille pour leurs générations. Son influence bénéfique se répandra à jamais sur ses descendants et les descendants de ses descendants et tous ceux qui les entourent.

Font Resize
Contrast