1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Masse’ey – Travailler en Eretz Israël

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Masse’ey – Travailler en Eretz Israël

À l’écoute de la Thora

La mitzva de la semaine

Parachat Masse‘ey

Travailler en Eretz Israël

Quelqu’un qui assure la subsistance de sa famille accomplit un certain nombre de mitzvoth :

  1. L’obligation humaine élémentaire de veiller à sa subsistance.
  2. L’obligation de se soucier de sa famille. Dans le contrat de mariage (la ketouba), le futur mari s’engage à travailler et à entretenir sa famille.
  3. L’obligation de développer le monde que Dieu à créé pour que l’homme y agisse (achèr bara Elohim la‘assoth).
  4. En Eretz Israël tout cela prend une nouvelle ampleur, celle de la mitzva de transformer le pays en terre habitable.

Il est écrit dans la paracha (Nombres xxxiii, 53) :

« Vous prendrez possession d’héritage de la terre et vous vous y installerez car c’est à vous que j’ai donné la terre pour que vous en héritiez. »

Nahmanide écrit à ce propos que ce verset est le fondement de l’obligation de rendre le pays habitable et de s’y installer (commentaire ad loc.) :

« Je considère que c’est un commandement positif de la Thora, enjoignant d’avoir à rendre la terre habitable et de s’y installer, d’en hériter, car c’est Lui qui la leur a donnée ; et il ne doivent pas mépriser le patrimoine de Dieu. »

Les Maîtres ont de tout temps enseigné que travailler en Eretz Israël est un commandement positif. En effet, rabbi Yichma‘ël a enseigné : « l’étude de la Thora est efficace accompagnée de travail. » Il fonde cet enseignement sur le verset par lequel Hachem bénit Israël : « Tu engrangeras ton blé et ton raisin et tes olives » ; rabbi Yichma‘ël en déduit que le sens du verset « tu la méditeras jour et nuit » n’est pas d’y consacrer tout le temps du jour et tout le temps de la nuit mais de lui réserver des temps du jour et des temps de la nuit, car l’homme doit aussi travailler. Rabbi Mochè Sofer (le ‘Hatam Sofer) explique que cela s’applique spécifiquement en Eretz Israël à cause de la mitzva d’y habiter (commentaire sur Souca 36a) :

« Rabbi Yichma‘ël ne lit lui aussi ce verset (“tu engrangeras…”) qu’en Eretz Israël quand la plus grande partie du peuple y habite, car le travail de la terre est en soi une mitzva à cause de l’obligation de rendre la terre habitable et lui faire donner ses saints fruits ; c’est à ce sujet que la Thora a dit “tu engrangeras ton blé”. En effet, de même que tu ne diras pas : je ne vais pas mettre les tefilin parce que j’étudie la Thora, de même tu ne diras pas je ne cultive pas la terre et je ne récolte pas parce que j’étudie la Thora. Et il en va de même des autres métiers servant à rendre la terre habitable qui sont également inclus dans la mitzva. »

Quiconque travaille en Eretz Israël et contribue au développement du pays est en permanence occupé à la mitzva fondamentale de rendre le pays habitable, comme s’il portait les tefilin toute la journée.

Shaoul David Botschko

Font Resize
Contrast