1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Choftim – Le danger de l’implication personnelle

Choftim – Le danger de l’implication personnelle

Rav Shaoul David Botshko
« N’infléchis pas le jugement, ne fais point acception de personne et n’accepte pas de présent corrupteur, car le présent corrupteur aveugle les yeux des sages et fausse les paroles des justes. » (Dévarim xvi, 1)
C’est là un verset puissamment autoritaire qui met en garde tous ceux qui occupent une position de responsabilité contre l’éventualité d’accepter un présent corrupteur. Le danger le plus grand se présente chez le juge qui a la charge de faire jaillir la lumière. S’il se laisse prendre à ce piège, tout l’édifice juridique s’effondre.
Mais bien évidemment, la même interpellation est adressée à tous ceux qui occupent une position importante qui peuvent attribuer des contrats portant sur des millions leur enjoignant de prendre garde à ne pas accepter de « commission » pour favoriser tel ou tel plutôt que d’attribuer le chantier au meilleur.
Mais ne commettons pas l’erreur de croire que nous ne sommes pas concernés, nous-mêmes, chacun d’entre nous. Chacun peu s’aveugler s’il ne fait pas attention comme la Thora l’exige. Il y a le pot-de-vin grossier, mais il y a aussi les intérêts particuliers. Partager un certain intérêt peut mener chacun de nous à des carrefours de l’existence où cet intérêt peut jouer le rôle d’un présent corrupteur, même si nous nous en défendons. Dans ce genre de situation, notre jugement risque fort d’être faussé. Nous risquons de ne pas agir en fonction des critères de vérité.
Cela peut jouer lorsqu’il s’agit d’engager un employé pour le bureau. Mais aussi dans la vie privée, dans les conseils que nous pouvons donner à nos enfants lorsque, subrepticement, des considérations touchant par exemple à l’image que nous voulons donner de nous-même ou de notre famille interfèrent avec ce qui est l’intérêt véritable de l’enfant ou du parent qui nous a sollicités.
Nous avons là un grand travail à faire sur nous-mêmes. Nous devons être conscients de cet avertissement lancé par la Thora avant même que ne s’établisse la société d’Israël sur sa terre, car elle conditionne la bonne santé de cette société dans toutes ses dimensions. S’il y a situation de conflit d’intérêts, parce que notre intérêt personnel risque d’interférer avec celui de la charge qui nous est confiée, nous devons avoir le courage soit de nous désister soit de mettre toutes nos forces dans la réalisation du projet de la Thora qui réclame de nous : « la justice ! la justice tu rechercheras ! » que notre conduite soit telle qu’elle réponde aux exigences de la vérité.

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast