1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Vayakel – Les 3 couronnes : l’Arche Sainte, l’Autel et la Table

Vayakel – Les 3 couronnes : l’Arche Sainte, l’Autel et la Table

Rav Shaoul David Botschko
La couronne de la Prêtrise a été donnée à Aaron et à sa descendance. Ce sont eux qui sont au service de D ieu et du peuple d'Israël pour apporter les offrandes de ces derniers sur les autels. Ils ont aussi un rôle éducatif, ils doivent être des modèles pour le reste du peuple :
"Car les lèvres du Prêtre seront les gardiennes de la sagese, on recherchera la Thora dans sa bouche, car il est comparable à un ange de D ieu."
"Il lui fit une couronne d'or"[1]
C'est l'Arche Sainte qui est ainsi décorée.
"Il lui fit une couronne d'or"[2]
C'est la Table qui est ainsi mise à l'honneur.
"Il lui fit une couronne d'or"[3]
C'est l'autel des encens qui reçoit à son tour cet insigne royal.
Ces trois couronnes, enseignent nos sages, symbolisent les trois couronnes d'Israël :
La couronne de la Thora
La couronne de la Royauté
La couronne de la Prêtrise
La couronne de la Royauté a été donnée à David et à sa descendance. Chef militaire, David a défendu Israël contre ses ennemis. Chef politique, il s'est soucié du bien être de ses citoyens. Le devoir du roi est de faire bénéficier le peuple tout entier des largesses représentées par la Table Royale. Le roi, responsable de tous, organise la nation de telle manière que chacun reçoive ce qui lui est nécessaire. C'est la charité organisée par le pouvoir de l'Etat :
"Tout comme la Torah a ordonné de donner au roi beaucoup d'honneur et chacun est tenu de le respecter, ainsi elle a ordonné au roi d'être très humble... et il doit être miséricordieux et magnanime avec les petits et avec les grands et il doit s'occuper de leurs affaires et de leur bien être et il doit se pencher sur le respect et la dignité du plus petit parmi les petits... Dieu l'a appelé un berger..."[4]
La couronne de la Thora, personne ne l'a reçue en héritage, chacun peut se l'approprier s'il s'adonne à la Torah de tout son coeur et de toute son âme :
"La couronne de la Torah est posée et est à la disposition de chaque enfant d'Israël"[5].
C'est l'Arche Sainte qui contient les dix Paroles qui tout naturellement symbolise la Thora.
Certes chacun peut acquérir cette couronne, mais il ne peut ensuite la transmettre à ses enfants en héritage. Chacun doit individuellement peiner pour l'acquérir.
Cette idée que la Thora demande un effort constant explique peut être la Loi qui interdit d'ôter les barres avec lesquelles on transportait l'Arche Sainte. Elle devait rester accrochée à l'Arche Sainte même lorsqu'on ne la déplaçait pas signifiant que la Thora doit être toujours portée, qu'elle doit nous accompagner partout.
Mais curieusement, cette couronne là, accessible à tout celui qui désire faire des efforts pour elle, est placée dans le Saint des Saints, endroit inaccessible.
Ces trois objets, L'Arche Sainte, l'Autel et la Table symbolisent aussi, les trois types de relation avec D ieu : l'Etude, la Prière et la Bienfaisance.
Celui qui donne ressemble au Créateur. Son rapport avec D ieu se trouve dans sa capacité à Lui ressembler. Celui qui implore le Tout Puissant prend conscience de sa faiblesse et qu'il Lui doit tout. Plus, il s'approche de Lui, plus il prend conscience de l'immensité qui le sépare de Lui. Celui qui étudie essaie de comprendre pour autant que cela soit possible la Parole. Le mot aimer dans la Thora (Vayada) signifie aussi connaître. Etudier la Thora, c'est exprimer son amour pour D ieu par la proximité avec Sa Parole.
C'est cette relation intime avec l'Inaccessible qui est signifiée par cette Arche Sainte qui doit à la fois pouvoir être transportée partout et à la fois placée dans le secret du Saint des Saints.
Par l'étude notre esprit s'approche de l'Endroit Sacré et peut parfois même y pénétrer, mais notre conscience garde ses marques de distance de grand respect et de grande crainte de l'esclave qui implore son maître et dans notre vécu quotidien, nous devons tout simplement tacher de Lui ressembler.
Dans la réalisation de ces trois dimensions, nous pourrons dire avec la Thora :
"Et le Michkan fut un."
________________________________________
[1] Exode 37, 2
[2] Exode 37, 11
[3] Exode 37, 26
[4] Maïmonide Loi des Rois Chap. 3, Loi 6
[5] Maïmonide Loi de l'Etude de la Torah chap. 3, Loi 1

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast