1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Kedochim – Vous serez saints

Kedochim – Vous serez saints

Rav Nahum Botschko

 

Au début de la parasha, la Torah nous ordonne: "Vous serez saints – car je suis saint, Moi votre Dieu". Il semble que la Torah nous enjoint à être saints parce que Dieu l'est aussi; et donc le sens de ce commandement serait que le juif doit se rapprocher le plus possible de la sainteté de Dieu. Or, comment serait-il même concevable de vouloir ressembler à Dieu ?! De plus, dans cette même parasha, la Torah nous commande aussi : "tu aimeras ton prochain comme toi-même". Cette mitsva concerne les commandements de l'homme envers son prochain, alors pourquoi lui adjoint-elle les mots: "Je suis l'Eternel ton Dieu"?
Afin de répondre à ces deux questions, nous nous référerons aux paroles du Rav Tsvi Yéhuda zal1. Celui-ci explique qu'aux mots "vous serez saints" se rattache une double signification:
1. Un ordre : "vous vous sanctifierez et vous serez saints", signifiant devoir s'efforcer d'être pur selon la définition de Rachi: "Toute place où tu trouveras moralité et pudeur tu trouveras de la sainteté".
2. Une annonce et une promesse "vous serez saints", à savoir, vous êtes saints. Ici Dieu annonce qu'il a créé le peuple d'Israël différent des autres peuples, selon la prière "Il nous a élu parmi tous les peuples". Dieu révèle là que dans la nature de chaque juif réside de la sainteté, tel il fut conçu et tel il demeurera dans les générations futures. Cette sainteté intrinsèque ne dépend pas d'un effort personnel, c'est une réalité naturelle.
Cette interprétation nous permet de comprendre le précepte "Vous serez saints – car je suis saint ": Puisque je suis saint et que vous m'appartenez, il y a en vous aussi de la sainteté.
De même nous pouvons développer le verset "Et tu aimeras ton prochain comme toi- même – je suis ton Dieu" – nous avons l'obligation d'aimer chaque juif parce qu'il appartient au peuple de Dieu et il a en lui la même sainteté et l'inhérence divine que Dieu a attribué à chacun d'entre nous.
Ainsi que nous l'enseigne le Rav Avraham Itshak Hacohen Kook2: "L'amour d'Israël est issu de la foi en la lumière divine de l'assemblée d'Israël, comme étant une qualité intrinsèque qui ne se séparera jamais d'elle.

 

[tab]
[tab_item title="ITEM_TITLE"] [/tab_item]

1 (Conversations avec le Rav Tsvi Yéhuda Hacohen Kook, Hah'aré Mot Kedoshim)

2 (Orot, Ahavat Israel, B)

 

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast