1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Vaera – Dvar Thora

Vaera – Dvar Thora

Le verset de la semaine

 

 

Vaera - Double mission de Moché

 

 

Moïse parla devant Hachem, disant : or donc, les Enfants d’Israël
ne m’ont point écouté ; comment Pharaon m’écouterait-il, moi dont
les lèvres sont comme scellées ?
Hachem parla à Moïse et à Aaron, et leur donna un ordre au sujet
des Enfants d’Israël et au sujet de Pharaon, roi d’Égypte : faire
sortir les Enfants d’Israël du pays d’Égypte.
Chemoth 6, 12-13
 
Le mystère d’Israël se résume dans ces deux versets :
Israël a une mission et il renâcle à l’accomplir.
Israël a une mission et les Nations ne veulent pas qu’il
l’accomplisse.
 
C’était cela, l’interrogation de Mochè. Comment amener ce peuple à
sa destination si ni lui ni les Nations n’y sont intéressés. Les contraindre ?
Ce serait un échec, Tu le sais, parce qu’une action faite sous la contrainte
n’appartient pas vraiment à son auteur ; il n’est en fait que le bras de celui
qui le force à agir.
 
Alors Dieu dit à Moïse : je ne t’ai pas choisi pour rien. Toi et la
Thora que je vais te donner vous allez réussir et transformer le peuple
d’Israël et au bout d’une longue histoire, vous allez même ramener le
monde entier à la reconnaissance d’Hachem et établir dans ce monde des
sociétés où les valeurs spirituelles et morales qui ont la Thora pour
origine dirigeront le monde tout entier.
 
Double mission pour Mochè. Mochè va réussir la première étape, et
c’est sous sa houlette que le peuple d’Israël acceptera la Thora pour toute
l’histoire au mont Sinaï. Aussi, malgré les révoltes et les démissions et les
trahisons tout au long de l’histoire, la Force de l’engagement du Sinaï est
toujours vivante, le peuple d’Israël a commencé à rentrer chez lui et, ce
faisant, à retrouver son identité authentique trop longtemps exilée. Pour
les Nations c’est plus difficile.
 
Certes, dans cette paracha, Pharaon reconnaît Hachem
(« c’est Hachem qui est juste et moi et mon peuple,
nous sommes les coupables » – Chemoth 9, 27), mais il le fait sous pression.
 
Toutefois, le monde progresse.
Il avance et recule, reçoit des valeurs du Sinaï,
les accepte et les rejette, mais nous restons optimistes : l’ordre
donné à Mochè de faire sortir les Enfants d’Israël de leur exil et aux
Nations de reconnaître Israël est toujours – et peut-être aujourd’hui plus
que jamais – en vigueur.

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast