1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Chla’h Lekha – Dvar Thora

Chla’h Lekha – Dvar Thora

Les versets de la semaine

 

 

Chela'h lekha 1. - L'antidote

 

 

La Thora explique la raison d’être de la mitzva des tzitzit qui fixe
l’obligation d’attacher des fils aux quatre coins des vêtements ; ces longs
fils qu’on appelle « franges » en français pendent de part et d’autre :
« Ce seront pour vous des franges et vous les regarderez et vous
vous souviendrez de tous les commandements d’Hachem, afin que
vous les réalisiez et que vous ne vous égariez pas à la suite de votre
cœur et de vos yeux, qui vous entraînent à l'infidélité. »

L'homme regarde la télévision, l’Internet et son smartphone et il est sans
aucun doute influencé par ce qu’il voit. Cette vision peut éveiller en lui
des penchants cachés dans le cœur de tous les hommes, comme la
violence ou les désirs des sens.
Combien de crimes ne sont-ils pas commis suite à cet éveil
des pulsions les plus grossières en l’homme ?

La Thora propose un antidote : les tzitzit.
Le port des tzitzit, le fait de les regarder doit au contraire éveiller en nous
ce qui est le plus beau et le plus pur.
La Thora nous promet : vous, vous les regarderez ; et Moi, Je ferai en
sorte que vous vous souviendrez de tous les commandements.

Le cœur et les yeux sont liés. Si nous habituons nos yeux au spectacle de
ce qui est noble et beau, notre cœur aussi s’éveillera au désir de ce qui est
noble et beau

 

 

============================================

 

 

Chela'h Lekha 2. - Ce pays est très très bon

 

 

« Et ils [Josué et Caleb] dirent à toute la communauté des Enfants
d’Israël : « Le pays que nous avons parcouru pour l’explorer, ce pays est
très, très bon... » (Nombres 14, 7)

Ces paroles enthousiastes de Josué et de Caleb visaient à remonter le
moral du peuple ; celui-ci avait pris peur en entendant les discours
décourageants des explorateurs qui voulaient dissuader les Hébreux d’entrer
dans le pays que Dieu leur avait donné.

Aujourd’hui un souffle divin anime les Juifs. Religieux, orthodoxes et
laïcs se sentent attirés par cette terre depuis si longtemps donnée par Hachem à
Son peuple. C’est un attrait mystique et puissant que rien ne pourra arrêter.
Malheureusement, comme au temps du désert des voix se font entendre,
écho des voix des explorateurs de jadis pour empêcher les Juifs d’accomplir ce
devoir sacré : habiter en Israël.

Tous les arguments leur sont bons, même les plus fallacieux. On ne
pourrait pas éduquer ses enfants dans le chemin de la Thora. Que l’on n’y
trouverait pas de quoi vivre, ou se loger. Comme si les Juifs d’Israël mourraient
de faim.
Comme si on éduquait plus facilement les enfants dans les pays de
l’exil, à l’abri de l’assimilation et des mariages mixtes.
Bien sûr, il y a des problèmes – où n’y en a-t-il pas ?
Tout ce qui a du prix, de la valeur, s’obtient par des efforts.

Alors, arrêtez de mentir, de décourager. Cessez de médire de la terre
qu’Hachem a octroyée à Son peuple. Aidez, soutenez, encouragez !
Quant à nous, n’attendons pas d’être à nouveau chassés ; montons la tête
haute vers le pays de nos ancêtres. Renouvelons nos liens avec notre antique
patrie que la Providence a entrepris de rebâtir.

Israël est un bon pays. Israël est notre pays. Israël est le pays de
la Présence divine. Israël est le pays de notre peuple. C’est en Israël
que nous devons tous vivre.

Laisser un commentaire

Font Resize
Contrast