1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Bô – Joie de la fête

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Bô – Joie de la fête

À l’écoute de la Thora

La mitzva de la semaine

Parachat Bô

Joie de la fête

« Et le premier jour (de la fête de Pessach) convocation de sainteté et au septième jour sera pour vous convocation de sainteté, vous ne ferez aucun travail, sauf ce qui est à manger pour toute personne cela seul sera fait pour vous. » (Chemot xii, 16)

Ce verset comporte trois règles :

  1. que les jours de fête sont appelés « convocations de sainteté » ;
  2. qu’aucun travail ne doit être fait lors des jours de fête.
  3. qu’il est permis de faire des travaux liés à la préparation de la nourriture pour la fête.

Qu’est ce qui est inclus dans la première règle ? Qu’est-ce donc qu’une « convocation de sainteté ? Nous aurions pu attendre de nos Sages des instructions à consacrer une partie de ces jours à l’étude de la Thora et à la prière, des comportements visant à la sainteté. Mais ce n’est pas du tout ainsi que Rachi l’explique. Il dit : « miqra, que nous traduisons par “convocation”, est un substantif ; applique-le au manger, au boire et à l’habillement. » La sainteté du jour s’exprime en sa différence avec les jours ouvrés par la qualité de la nourriture, de la boisson et des habits beaux et élégants.

Qu’est-ce donc qui se cache dans cette curieuse règle ? Rabbi Yossef Caro explique que les fêtes nous rappellent la sortie d’Égypte. Lorsque nous étions esclaves, nous ne mangions pas à notre faim, nous ne buvions pas par agrément et nous ne portions pas des habits festifs. Lorsque nous mangeons et buvons et portons de beaux habits, nous nous rappelons les bontés d’Hachem qui nous a octroyé tous ces bienfaits.

Ces jours là, ne travaillez pas, mais préparez de bons repas ! Rappelez que Je vous ai fait sortir d’Égypte afin que vous cessiez d’être des machines à produire et soyez des hommes libres et ayez du temps pour vous-mêmes. Cette obligation de la joie de la fête souligne qu’Il nous a fait sortir d’Égypte pour notre bien et nous Lui exprimons notre reconnaissance pour ce cadeau et Le servons avec encore plus d’ardeur et de ferveur.

Shaoul David Botschko

Font Resize
Contrast