1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Berechit – Croissez et multipliez

Rav Shaoul David Botschko – Parachat Berechit – Croissez et multipliez

À l’écoute de la Thora

Le verset de la semaine

Parachat Beréchit

Nos maîtres nous ont enseigné que la première mitzva donnée à Israël est de fonder une famille, mitzva qui s’exprime par les mots perou ou-revou, dont la traduction usuelle est « croissez et multipliez » (Genèse I, 27-28) : « Elohim créa l’homme à Son image, à l’image d’Elohim Il le créa, mâle et femelle Il les créa. Et Elohim les bénit et Elohim leur dit : croissez et multipliez, et emplissez la terre et conquérez-la. » Ce verset s’entend comme une bénédiction et il est parallèle au verset concernant les poissons et les oiseaux (ibid. 21-22) : « Elohim créa les énormes cétacés et tout être animé rampant fourmillant dans les eaux selon leur espèce et tout oiseau selon son espèce et Elohim vit que c’était bien. Et Elohim les bénit disant : croissez et multipliez et remplissez les eaux dans les mers et que l’oiseau se multiplie sur la terre. » L’expression « Elohim les bénit » est présente dans les deux passages. Pourquoi les Sages ont-ils compris qu’en ce qui concerne l’hommes la bénédiction se double d’un commandement ? Le verset semble livrer lui-même la clé de l’énigme. D’une part, pour l’homme, le verset ajoute « et Elohim leur dit ». Cela implique la présence pour l’homme d’une injonction en plus de la simple nature. Et, d’autre part, « Conquérez-la » est certainement un impératif. Conquérir est le contraire de la bénédiction. Celle-ci signifie que le Créateur a rendu la nature féconde. Conquérir signifie que l’homme doit dominer la nature et ne pas en être l’esclave. La bénédiction n’est pas seulement l’obéissance à l’instinct sexuel dans la nature de l’homme qui le mènera à procréer ; elle comporte une dimension d’intentionnalité par laquelle la nature est dominée par l’homme. La nature en général et sa propre nature. Bénéficiant de la bénédiction, l’homme la dirige vers ce qui convient. Le commandement « croissez et multipliez » ne consiste pas seulement à procréer ; il exige de l’homme qu’il mette au monde des êtres porteurs de l’image divine, usant de la bénédiction d’une manière non sauvage. C’est en cela que consiste le commandement ; il dépasse l’accouplement naturel et implique mariage et famille. D’emblée, la Thora nous enseigne que le monde des mitzvoth est autant bénédiction que commandement. Bénédiction parce qu’il est conforme à la nature de l’homme telle qu’elle se manifeste dans l’instinct sexuel, et commandement en tant qu’il convient à un être créé à l’image divine qui peut ainsi transfigurer les instincts et les pulsions et ne pas leur être asservi. Shaoul David Botschko

Font Resize
Contrast