1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Parachat Michpatim – Laisser faire

Parachat Michpatim – Laisser faire

« Lorsqu’un homme fera paître son bétail dans un champ ou une
vigne et qu’il l’envoie et qu’il paisse dans le champ d’autrui, il
paiera [le dommage] avec le meilleur de son champ ou de sa
vigne. » (Chemoth XXII, 4)
Au verset suivant nous lisons :
« Lorsqu’un feu sort et trouve des ronces et que soit consumé une
meule ou le blé sur pied ou le champ tout entier celui qui a allumé le
feu devra payer. »
Quelqu’un déclenché chez lui un brûlage et le feu s’est propagé dans
le champ du voisin causant des dommages ; celui qui a allumé le feu est
responsable des dommages causés et il doit les payer. Il en va de même
pour celui qui a permis à son bétail d’aller brouter dans le champ de son
voisin.
Ce qui est remarquable – et qui est occulté par la traduction – c’est
que le mot hébreu qui signifie « son bétail » (be‘ïro) et le mot qui signifie
« brûlage » (be‘éra) sont très proche l’un de l’autre, au point qu’ils
pourraient se traduire de la même manière. Le bétail qui broute et le feu
qui brûle « dévorent » l’un et l’autre leur proie. Dans les deux cas, le
propriétaire du bétail et celui du feu est responsable des conséquences
indirectes de son action, comme s’il avait directement causé le dommage.
L’énoncé sévère de cette responsabilité témoigne de la valeur que le
Saint béni soit-Il reconnaît à l’homme. Le feu brûle sans intention de
nuire et le bétail broute intentionnellement pour apaiser sa faim. Ils ne
peuvent être tenus responsables de ce qu’ils font par nature. L’homme,
en revanche, doit savoir ce qu’il fait et il doit veiller aux conséquences de
ses actes. S’il n’a pas empêché que se produise ce qui dépendait de lui, il
doit payer le dommage comme s’il l’avait fait exprès ! La Thora ne lui
reproche pas une simple négligence mais elle la lui compte comme une
malveillance.Laisser faire, dit la Thora, équivaut à faire lorsqu’il était au pouvoir
de l’homme d’éviter le mal. Il n’est pas nécessaire d’avoir eu l’intention
de nuire. Il suffit de n’avoir pas agi pour empêcher la nuisance.

Shaoul David Botschko

Font Resize
Contrast