1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Parachat Ki Tetsé – Rav Shaoul David Botschko – Tu ne pourras t’en détourner

Parachat Ki Tetsé – Rav Shaoul David Botschko – Tu ne pourras t’en détourner

À l’écoute de la Thora

Le verset de la semaine

Parachat Ki Tétzé

Tu ne pourras t’en détourner

L’une des nombreuses mitzvoth de la paracha concerne la restitution des objets perdus. Cette mitzva comporte deux aspects. D’une part, l’obligation, le commandement positif d’avoir à veiller à restituer la perte à son propriétaire. Et, d’autre part, l’interdiction de se détourner, de faire comme si le problème n’existait pas, interdiction formulée d’une manière étonnante(Devarim xxii, 3) : 

« Ainsi feras-tu pour son âne et ainsi feras-tu pour son vêtement et ainsi feras-tu pour toute perte de ton frère qui se sera perdue de lui – tu ne pourras t’en détourner. »

L’expression « tu ne pourras pas » pour formuler l’interdiction est étonnante. Il est pourtant très simple de « se détourner ». Il suffit de regarder ailleurs. C’est à la portée de tous – mais c’est défendu.

La Thora vise ici peut-être une exigence qui va au-delà de l’obligation pratique de prendre en charge l’objet perdu et de le rendre à son propriétaire. Elle exige une certaine attitude, une structure de la conscience visant à développer l’amour du prochain de telle sorte qu’il nous devienne impossible de nous détourner. Que nous ne soyons plus capables de nous détourner, ce qui explique les insistances du verset. Au premier verset de ce chapitre, la Thora nous a enjoint de restituer bœufs et moutons qui se sont perdus, animaux de grande valeur financière. Le verset cité ci-dessus surenchérit : de même feras-tu pour son âne de moindre valeur et pour son vêtement qui vaut encore moins. Et de même pour n’importe quel autre objet perdu, même si sa valeur est très faible. Et si tu te conduis toujours ainsi, tu finiras par développer un tel souci d’autrui – que tu ne connais même pas –que tu auras atteint ce degré sublime : tu ne pourras pas t’en détourner, parce qu’une telle indifférence te sera devenue totalement étrangère.

Shaoul David Botschko

Font Resize
Contrast