1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Parachat Choftim – Rav Shaoul David Botschko – Sur la foi de deux témoins

Parachat Choftim – Rav Shaoul David Botschko – Sur la foi de deux témoins

À l’écoute de la Thora

Le verset de la semaine

Parachat Choftim

Sur la foi de deux témoins

« Un unique témoin ne se dressera pas seul contre un homme pour tout délit et toute faute qu’il aurait commise ; c’est sur la foi de deux témoins ou de trois témoins que sera établie une chose. » (Deutéronome xix, 15)

Nulle sanction ne peut être prononcée si au moins deux personnes dignes de foi n’ont pas assisté aux faits et peuvent en témoigner. Un avertissement aura aussi dû être adressé au prévenu afin de s’assurer qu’il a agi volontairement et en connaissance de cause, qu’il est donc responsable de ses actes et peut être jugé et condamné.

Mais cette disposition du droit hébraïque selon la Thora risque de provoquer une inflation criminelle puisqu’en général les voleurs et assassins n’invitent personne à assister à leurs méfaits. Pas de témoins, pas de procès !

C’est avec ce soucis en tête que les Sages ontexpliqué que c’est là le Dîn Thora, le droit absolu, qui suppose une société de grande moralité où les crimes sont rarissimes. Mais il existe un second système juridique dont la préoccupation première est le bien public. A ce titre, même en l’absence de deux témoins et d’avertissement préalable, le prévenu pourra être dument jugé et condamné. 

Si telle est la situation, à quoi sert le Dîn Thora, puisqu’il doit toujours être contourné ? Ne serait-ce qu’un ornement juridique ? Or, il existe un principe d’exégèse talmudique qui veut que toute décision des Sages doive être de la nature de l’intention de la Thora. C’est en elle qu’ils puisent leur inspiration et ils ne visent qu’à réaliser la volonté intangible de la Thora dans un monde changeant. Ce que nous apprenons du verset cité est que des présomptions sont insuffisantes pour condamner et punir. Il faut que la culpabilité ait été établie par des preuves solides ne laissant aucune place au doute. 

C’est cela que clame la Thora, pour protéger l’innocent et châtier le coupable et restaurer la moralité de la société. 

Shaoul David Botschko

Font Resize
Contrast