1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Lekh lekha – Leur fortune était immense

Lekh lekha – Leur fortune était immense

Rav Shaoul David Botschko

La Thora relate la querelle qui a opposé Loth à Abraham et qui a
conduit à leur séparation :
« La terre ne les supportait pas de demeurer ensemble, car leur
fortune était immense et ils ne pouvaient pas demeurer ensemble. Il
y eut une querelle entre les bergers des troupeaux d’Abraham et les
bergers des troupeaux de Loth et le Cananéen et le Périzéen
habitaient alors le pays. » (Genèse XIII, 6-7)
Quelle tristesse à la lecture de ces versets ! Le neveu ne parvient pas
à vivre avec son oncle le Juste. Pourquoi ? « Parce que leur fortune était
immense. » Les commentateurs pragmatiques expliquent que les
pâturages ne leur suffisaient pas tant leurs troupeaux étaient grands. Mais
il semble bien que le texte veuille suggérer douloureusement que la
richesse peut rendre insensé. Les pauvres arrivent « s’arranger », à
partager, mais les riches deviennent possessifs – ou plutôt, ils sont de plus
en plus possédés par leur richesse. Ils ne peuvent plus vivre ensemble. Et
bien que les envahisseurs Cananéens occupent le pays et que les dangers
guettent alentour, on ne parvient pas à faire taire les querelles pour s’unir
et agir dans l’intérêt de tous.
Il faut pourtant remarquer que la césure du verset se trouve sur la
première occurrence du mot « ensemble ». La phrase s’y trouve scindée
en deux parties exprimant deux vérités. D’une part, la terre ne les
supporte pas ensemble et, d’autre part, leur richesse était telle qu’ils ne
pouvaient vivre ensemble.
Tout se passe comme si la terre, la terre d’Israël, ne souffrait pas la
relation entre Loth et Abraham. Loth s’était énormément enrichi grâce à
Abraham et ce dernier n’avait encore pas d’autre héritier que son neveu.
Les Sages expliquent que Loth était très intéressé par la fortune
d’Abraham et qu’il était responsable de la querelle. C’est pour cela que la
Thora souligne que « leur fortune était immense ». Celle d’Abraham et de

Loth. La richesse de Loth l’a rendu déraisonnable et la richesse
d’Abraham a excité sa cupidité.
Nous assistons par la suite à l’attitude pleine de noblesse d’Abraham
prêt à céder pour mettre fin à la querelle. Ce passage nous apprend à ne
pas nous laisser piéger par le succès. Tenons-nous à l’écart de la conduite
de Loth dont la richesse provoque l’insatisfaction et la cupidité et
adhérons à la voie d’Abraham dont la richesse est mise tout entière au
service de Dieu.

 

Font Resize
Contrast