1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Vayera – Tous deux ensemble

Vayera – Tous deux ensemble

Rav Shaoul David Botshko

 

« Et Abraham prit les bois de l’holocauste et il les mit sur Isaac son fils et il prit dans sa main le feu et le couteau, et ils allèrent tous deux ensemble. » (Genèse xxii, 6)
Celle qui devait devenir mon épouse me demanda un jour, alors que nous sortions ensemble, quel était mon verset préféré.
Je lui ai répondu : « ils allèrent tous deux ensemble. »
La marche d’Abraham et d’Isaac, père et fils marchant de concert vers le même but, portés par le même idéal de sainteté, peut être source d’inspiration aussi pour animer l’amour qui doit résider au sein d’un couple.
Toutefois, ma compréhension du verset diffère aujourd’hui de ce qu’elle était alors. Je pensais que « les deux ensemble » était une espèce de fusion, une merveilleuse unité. Le couple devient uni, un. Si tel était pourtant le sens du verset, il aurait dû dire : « ils allèrent ensemble. » Pourquoi « tous deux » ? Parce qu’Abraham conserve sa fonction historique consistant à dévoiler la vertu de grâce généreuse (‘hessed), tandis qu’Isaac demeure Isaac, l’homme de la vertu qui lui est propre : la justice rigoureuse (dîn).
Ainsi en est-il au sein d’un couple. Il n’y a aucunement lieu d’estomper le caractère propre à l’homme ou à la femme, ce qui leur est spécifique à chacun. L’identité, la personnalité de chacun est unique et riche, et ils édifient ensemble une famille, unissant leurs forces propres pour bâtir une maison en Israël.
Pas ensemble, mais les deux ensemble.
Font Resize
Contrast