1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Y a-t-il une obligation de vivre en Israël ?

12 

Y a-t-il une obligation de vivre en Israël ?

Lisez en ligne Y a-t-il une obligation de vivre en Israël – gratuitement !

Par le Rav Shaoul David Botschko

Description

Extrait de l'Avant-Propos :

Je me suis attaché, dans cette étude, à exposer à partir de la Bible, du Talmud, des décisionnaires et des grands commentateurs traditionnels, la place d'Israël dans le judaïsme. La littérature rabbinique sur ce sujet est immense ; je n'ai pu être exhaustif dans ce livre. Le choix est toujours une épreuve. J'espère néanmoins avoir exposé les principales opinions et apporté un éclairage nouveau sur cette question.

Nous proposons un périple à travers l'histoire. Notre étude débute avec une exégèse biblique, se complète avec l'enseignement des sages du Talmud et prend toute sa dimension avec l'étude de l'opinion de décisionnaires et de quelques penseurs essentiels du judaïsme.

Nous nous sommes attachés dans le premier chapitre à montrer à travers les versets bibliques, le paradoxe apparent de la place d'Eretz-Israël dans la Bible.

Dans le deuxième chapitre, nous avons proposé une explication pour résoudre ce paradoxe de l'obligation de vivre en Israël.

Un grand maître du Moyen-âge, rabbi Ichtori Haparhi donne un nouvel éclairage sur cette question. Ce grand maître avait voyagé en Israël, nous laissant un ouvrage dans lequel il raconte ses pérégrinations. C'est de cet ouvrage que nous nous sommes inspirés au troisième chapitre.

Le quatrième chapitre est consacré à l'étude d'une guémara de Kétoubot qui hante tous ceux qui se préoccupent de comprendre la mitzva d'Eretz-Israël au travers de l'histoire juive. Nous nous sommes appuyés sur de nombreux commentateurs du Talmud pour saisir ce texte dans sa complexité. Nous avons intitulé ce chapitre « Les signes du Retour » car ce texte ancien donne des clés pour comprendre l'histoire contemporaine.

Nous nous sommes attachés à étudier les deux plus grands auteurs qui ont traité longuement de cette obligation ; il s'agit de rabbi Moché ben Maïmon, dit Rambam ou Maimonide et de rabbi Moché ben Nahman, dit Ramban ou Nahmanide. L'étude de leurs œuvres, sur ce sujet ouvre des horizons nouveaux. Ce sont les chapitres 5, 6 et 7. Nahmanide nous semble adopter les idéaux soutenus par le grand tana rabbi Aqiva et nous avons intitulé ce chapitre « sur les traces de rabbi Aqiva ». La pensée de Maimonide est d'une infinie richesse. Pour lui il y a deux dimensions à la mitzva d'habiter en Israël. Ces idées sont développées dans le chapitre « Collectif et Individuel ». Dans « La nature d'Israël : vivre en Eretz-lsraël » nous avons élargi le débat à l'aide de nombreux auteurs qui s'étaient déjà prononcé sur l'opinion de Maimonide et c'est une troisième dimension de la mitzva que nous découvrons.

Le livre qui détermine le comportement du juif, le livre qui dit la loi par excellence est le Choulhan Aroukh de rabbi Yossef Caro. Dans le chapitre 8, nous montrons l'opinion de ce décisionnaire majeur sur la question d'habiter en Eretz Israël. La Thora enseigne que finalement l'interprétation de la loi incombe aux sages de chaque génération. Aussi, dans ce chapitre nous présentons également l'opinion de quelques décisionnaires contemporains.

Que signifie que terre d'Israël est sainte ? Au chapitre 9 nous expliquons ce que signifie concrètement la sainteté de la terre. Cette question est liée à celle des frontières et nous efforcerons d'expliquer dans ce chapitre quelques dimensions de la sainteté de la terre selon diverses frontières.

Dans le chapitre 10, « Judaïsme et sionisme », nous menons une étude historique. Comment les sages de l'exil ont fait face à cette mitzva. Nous commençons cette étude par les révélations bibliques des prophètes qui ont été confrontés à l'exil : Jérémie, Ezra et Néhémie. Nous nous efforçons d'expliquer le contexte de diverses tentatives de retour en Israël. C'est dans ce chapitre que nous présentons des auteurs tels que rabbi Yéhouda Halévy, le grand philosophe du Moyen-âge ainsi qu'un des grands penseurs du 20ème siècle que l'on peut considérer comme son fils spirituel, le rav Kook. Nous présentons également les controverses contemporaines concernant les mouvements de retour à Sion. Nous souhaitons montrer, qu'au delà de la diversité des sensibilités, des attitudes philosophiques, une unité profonde relie l'ensemble des sages d'Israël.

Le sionisme a amené la création de l'État d'Israël. Que signifie-t-il pour le judaïsme. C'est à cette question que nous tentons de répondre au chapitre 11.

L'histoire, pour le peuple juif, est aussi un futur ; Il est donc tout naturel de traiter de la vision d'Eretz-Israël dans une perspective messianique. Sur ce sujet nous publions intégralement au chapitre 11 un texte écrit par mon père : « L'Etat d'Israël, étape vers l'ère messianique ? ».

L'obligation d'habiter Israël est partie intégrante du judaïsme. Dans le chapitre 12, nous avons tenté de montrer comment cette mitzva éclaire l'élection d'Israël. Nous avons cherché à traduire « dans le concret » de l'histoire contemporaine, l'enseignement théorique sur Eretz-lsraël.

Mon père a écrit, après la guerre des Six jours, une réponse sur la question du service militaire pour les élèves des yéchivoth, problème qui interpelle tout particulièrement les jeunes en âge de faire leur service militaire. Nous l'avons traduite intégralement. Au chapitre 13, rav Moché Botschko explique quelques fondements du judaïsme ayant une portée qui dépasse la question, en l'enrichissant.

Le chapitre 14, « La paix ou les territoires ? » traite d'un problème qui divise actuellement la société israélienne. Nous avons tenté d'expliquer les tenants et aboutissements halakhiques de cette controverse.

Dans le chapitre 15 « Les limites d'un engagement » nous développons la valeur centrale de l'unité d'Israël.

Trois villes d'Israël ont une importance toute particulière. Dans le chapitre 16, « Les capitales d'Israël », nous essayons d'expliquer pourquoi Jérusalem, Hébron et Sichem sont tellement importantes pour les enfants d'Israël.

La dernière partie de l'ouvrage est basée sur un travail de mon père. Il avait rassemblé tous les versets de la Bible qui attestent du droit des Juifs sur leur pays. J'ai repris ici les versets du Pentateuque, en y ajoutant un bref commentaire pour que ces versets soient mieux compris. Il en ressort que la terre d'Israël a une véritable histoire que nous avons essayé de dégager.

Informations complémentaires

Langue

français

Année de publication

2008

Font Resize
Contrast