1 Tora mi-Tsiyon, Koh’av Yaacov
02-9972023, 02-9974924

Parachat Reéh – Rav shaoul David Botschko – Attachement a D’ieu

Parachat Reéh – Rav shaoul David Botschko – Attachement a D’ieu

À l’écoute de la Thora

Le verset de la semaine

Parachat Reeh

Attachement à D-ieu

La paracha nous met en garde contre le prophète de mensonge et nous enjoint de ne pas le suivre, même s’il manifeste sa puissance par des signes et des prodiges. Et la Thora poursuit (Deutéronome xiii, 5) :

« C’est à la suite d’Hachem votre Dieu que vous marcherez ; c’est Lui que vous craindrez et ce sont Ses commandements que vous observerez et c’est Sa voix que vous écouterez ; c’est Lui seul que vous servirez et c’est à Lui que vous vous attacherez. »

Le verset contient six prescriptions très similaires qui réclament toutes la fidélité à l’égard d’Hachem. En quoi chacune d’elles est-elle unique ? Expliquons le verset en relation avec le prophète de mensonge.

« C’est à la suite d’Hachem votre Dieu que vous marcherez. » Nahmanide précise que cette exigence complète l’interdiction de suivre le prophète de mensonge. Restez fidèles et ne vous laissez pas détourner de Lui.

« C’est Lui que vous craindrez. » Nous avons naturellement tendance à craindre les personnages charismatiques qui en imposent au public. Ne les craignez pas, ordonne le verset ! Votre crainte doit aller à Lui seul !

« Ce sont Ses commandements que vous observerez. » Il faut s’en tenir à l’observance des mitzvoth et ne pas laisser aveugler par des mirages aussi envoutants que vains.

« C’est Sa voix que vous écouterez. » Rachi enseigne que « Sa voix » implique aussi celle des prophètes de vérité et la voix des Sages de chaque génération, fidèles à la Thora, qui ne la trahissent ni ne la défigurent.

« C’est Lui seul que vous servirez. » Le Talmud (Taanit 2a) demande : en quoi consiste le service du cœur ? et il répond : c’est la prière. Nous ne devons adresser nos prières qu’à Lui seul, sans aucun intermédiaire ni médiateur. Lui seul et nul autre ; aussi prestigieux qu’il puisse être, le tzadiqqui peut intercéder en notre faveur n’est pas celui à qui vont nos prières.

« C’est à Lui que vous vous attacherez. »L’attachement à Dieu, la dvéqouth, est-elle possible ? Un abîme infranchissable ne nous tient-il pas loin de Lui ? Rachi, transmettant l’enseignement des Maîtres, nous rassure. La dvéqouth n’est pas l’embrasement d’une extase mystique. On s’attache à Lui en s’attachant à Ses voies : sois généreux, enterre les morts, visite les malades, comme Lui le fait. Aucun artifice ne produira ce résultat ; la dvéqouth ne sera pas obtenue par une pratique étriquée des mitzvothmais par l’amour du prochain dont on veut le bien. C’est en cela que se dévoile authentiquement la Présence divine. 

Shaoul David Botschko

Font Resize
Contrast